shiatsuperso

Le zen shiatsu est une technique de bien-être du corps et de l’esprit. Il se pratique habillé, au sol, sur un futon. Le praticien, après avoir procédé à un questionnaire détaillé et en s’appuyant sur ses connaissances en médecine traditionnelle chinoise, travaille sur le receveur en exerçant des pressions le long de trajets appelés méridiens, des étirements, des rotations des articulations.

Chaque séance est personnalisée selon les besoins de la personne, qu’ils soient physiques ou émotionnels. Le praticien prend en compte la personne qu’il a face à lui sous un angle totalement holistique. Une séance de zen shiatsu conduit à une profonde relaxation ; la personne en ressort détendue, reconnectée à ses sensations, et ressent un mieux-être émotionnel.

Le shiatsu amène à une meilleure circulation dans le corps, ce qui donne plus de force à l’organisme pour prévenir les maladies.

Il stimule le système immunitaire, il améliore le sommeil, la digestion, diminue le stress, rétablit la pression sanguine, soulage les douleurs de dos, traite la fatigue générale, la dépression, les douleurs articulaires, améliore la concentration, calme l’esprit…vous l’avez compris, le shiatsu permet de soulager, voir d’éliminer de nombreux maux. Mais avant tout, il ne faut pas attendre de se sentir “malade” car cette technique préventive permet justement de rester en bonne santé.

Le shiatsu permet à la personne qui le reçoit de mieux ressentir son corps, d’être en phase avec ses sensations et de ressentir un mieux être général.

Une séance dure entre 1h et 1h30 (1h30 pour le 1er rendez-vous en raison du questionnaire)

Le Shiatsu est une des 8 approches alternatives reconnues par le parlement européen, dans la résolution A4-0075/97 (Rapport Collins-Lannoye du 29/05/1997- Bruxelles) [1] en tant que “médecine non conventionnelle digne d’intérêt”) au même titre que  l’acupuncture, l’ostéopathie et la chiropratique. Si certains pays reconnaissent le shiatsu comme une médecine, ce n’est pas le cas en France. Malgré une évolution au plan européen, le shiatsu reste une discipline énergétique de “bien-être” et ne remplace en aucun cas la visite chez un médecin. Le praticien s’engage à ne pas établir de diagnostic médical et à exercer son art dans le strict domaine de la prévention.

Crédit photo: Photographe: Chedly Zouiten
                         Modèle: Yann Cosquer